Jouer autrement – 2ème partie

Jouer autrement - 2ème partie

Êtes-vous déjà allés au pays de l’imaginaire ? Les enfants l’explorent tout le temps. Sur sa chaîne de radio Toxic Free Talk Radio, DEBRA LYNN DADD, très engagée dans la défense des consommateurs, s’entretient avec SARAH BALDWIN qui encourage parents et enfants à développer leur imagination et leur créativité. Sur son site internet www.bellalunatoys.com, elle propose des jouets écologiques, en bois ou en d’autres matières naturelles.

Q Nous sommes envahis de produits chimiques toxiques. On en trouve partout – dans les produits de consommation courante, nos aliments, l’eau que nous buvons, dans nos corps et dans nos maisons! Mais aujourd’hui nous allons parler de jouets non toxiques et, plus encore, d’une autre façon de jouer. Le soleil brille ici à Clearwater, en Floride, et mon invitée est Sarah Baldwin, propriétaire de l’entreprise Bella Luna  Toys. Bonjour Sarah !

Bonjour Debra, merci de m’avoir invitée.

Q Merci d’être venue. Bella Luna Toys offre une gamme de jouets écologiques en matières naturelles, inspirés de la pédagogie Waldorf. Pour commencer, qu’est-ce que la pédagogie Waldorf ?

Waldorf est un courant pédagogique qui a débuté en Allemagne dans les années 1920. Il est présent aux États-Unis depuis longtemps mais, au cours de ces dix à vingt dernières années, sa popularité a littéralement explosé dans le monde entier. Il existe maintenant plus de cent écoles Waldorf aux États-Unis, et on en trouve de plus en plus en Chine, par exemple.

Waldorf a toujours favorisé la croissance naturelle de l’enfant, le jeu naturel, mettant en avant l’importance du jeu et de l’imagination chez les jeunes enfants. Je pense que la raison de cette popularité grandissante provient du développement des neurosciences, des recherches sur le cerveau et de celles sur le développement de l’enfant qui montrent combien le jeu imaginatif dans la petite enfance est crucial. Nous pensons que le jeu qui laisse libre cours à l’imaginaire, dans les premières années de vie, est la clé de la pensée créative à l’âge adulte. Imaginez un avenir plein de tous ces créateurs du futur, et pas seulement envahi de consommateurs. L’imagination est absolument décisive, c’est pourquoi les jouets naturels, sains et inventifs sont si essentiels.

Q Avant d’aller plus loin, racontez-nous votre histoire. Qu’est-ce qui vous a amenée à vous y intéresser?

J’ai découvert le système d’éducation Waldorf peu de temps après la naissance de mon premier enfant, il y a plus de vingt ans. Avant cela, j’étais actrice, mais la pédagogie et l’enseignement m’avaient toujours intéressée. Lorsque je suis devenue mère, mes priorités ont radicalement changé et mon intérêt pour les enfants et l’enseignement s’est confirmé.

J’ai entendu parler de la pédagogie Waldorf lorsque mon fils était bébé et je suis allée visiter une de leurs écoles. Quand je suis entrée dans le jardin d’enfants, je suis restée saisie par la beauté de cet environnement, par ces jouets en bois, ces rideaux de soie… tout cela m’a semblé à la fois si calme et si riche. Les enfants venaient de faire du pain, et ça sentait bon. Dehors, il y avait un jardin. Les enfants semblaient pleins d’énergie et très inventifs dans leurs jeux. Des petites pantoufles étaient alignées dans un coin de la pièce. À ce moment-là, prise d’une grande excitation, j’ai pensé : « Voilà l’environnement idéal pour les enfants » et, pensant à mon fils, je me suis dit: «Moi aussi, je veux venir ici tous les jours! »

Ainsi, avant même que mes enfants aillent dans une de ces écoles, je me suis inscrite à la formation d’enseignants, ce qui a changé très profondément ma vie et celle de ma famille. Une fois mon diplôme en poche, j’ai enseigné à tous les niveaux, des ateliers parents–enfants aux petits de deux ans, en passant par les sections de maternelle avec des enfants de quatre, cinq et six ans. Après avoir enseigné un certain nombre d’années, j’ai senti à nouveau le besoin de changer il y a environ cinq ans, sans savoir exactement ce que je voulais faire.

À l’époque où mes enfants étaient adolescents, le nombre d’inscriptions à l’école a chuté et il a fallu licencier un professeur. Comme je me sentais prête pour un changement, j’ai offert de démissionner. Peu après, j’ai découvert que Bella Luna Toys était à vendre. C’était une société présente sur Internet qui vendait le type de jouets que nous utilisions dans la pédagogie Waldorf. Même sans aucune expérience, à l’époque, des affaires et du commerce de détail, je me suis sentie attirée, car je connaissais bien ces jouets et je les aimais. L’idée de pouvoir les présenter à une toute nouvelle génération de jeunes parents m’enthousiasmait. Je voulais partager mes connaissances et mon amour pour ces jouets, promouvoir l’importance du jeu et de l’imagination chez les jeunes enfants et soutenir les parents dans cette voie. Alors je me suis lancée, j’ai acheté l’entreprise en ligne, et nous en sommes aujourd’hui à notre cinquième saison de Noël ! L’entreprise a beaucoup grandi, j’ai maintenant un blog et une série de vidéos où je partage ma passion pour les jouets et pour la pédagogie Waldorf.

Q Je ne pense pas que nous avions des écoles Waldorf ici lorsque j’étais enfant, du moins mes parents n’en savaient rien, sinon ils m’y auraient sûrement inscrite. C’est une chose utile et magnifique et cela me fait vraiment plaisir que des gens comme vous la développent. Pourriez-vous expliquer la différence entre le jeu Waldorf et ce que font les enfants qui jouent avec des jouets que l’on trouve dans les magasins de jouets ordinaires?

D’abord, les jouets Waldorf sont presque toujours constitués de matériaux naturels, comme le bois, le coton, la laine et la soie, qui sont non seulement sains et sans danger pour les enfants, mais qui stimulent aussi leur sensorialité. Rudolf Steiner, fondateur de cette pédagogie, soulignait l’importance de la sensorialité dans l’apprentissage du monde que font les jeunes enfants, c’est pourquoi nous développons leurs sens avec des matières agréables au toucher.

Une autre chose qui différencie les jouets Waldorf des jouets habituels, c’est qu’ils n’ont pas de forme. Pour vous donner un exemple, un assortiment de pièces de bois brut provenant de branches d’arbres fraîchement coupées font un jouet génial. Ce sont des formes organiques, qui ne sont pas figées, sans angles durs, sans rigidité, qui permettent à l’imagination de l’enfant d’aller dans toutes sortes de directions – ainsi de petits disques de bois scié peuvent devenir des assiettes, de l’argent ou tout autre chose.

Les jouets les plus extraordinaires, dans ma classe, étaient des choses que nous avions trouvées dans la nature : une brassée de pommes de pin ou un panier de pierres polies par la rivière. Et les jouets que nous introduisons maintenant dans notre gamme sont des poupées fabriquées à la main avec des fibres naturelles : leur peau est en coton ou en soie, elles sont rembourrées avec de la laine, elles ont des cheveux en fil de coton ou en mohair, etc. Elles ont des visages très simplifiés, ce qui est une des caractéristiques de la poupée Waldorf. Parfois, il n’y a pas de visage du tout, mais la plupart des poupées auront deux points pour les yeux et un petit point pour la bouche. Ainsi l’enfant peut donner libre cours à sa fantaisie, imaginer que sa poupée est heureuse ou triste, qu’elle pleure ou qu’elle dort, contrairement à une poupée en plastique moulé dure et rigide qui, avec son sourire et ses yeux fixes, est toujours éveillée et heureuse.

Pour vraiment développer l’imagination des enfants, nous sommes donc à la recherche de jouets dont la forme reste ouverte, avec lesquels on peut jouer de plusieurs façons plutôt que d’une seule, et qui peuvent représenter toutes sortes de choses.

Q Je trouve ça très beau. Comme vous l’avez dit, cela encourage les enfants à faire travailler leur imagination, qui deviendra plus tard un excellent outil dans leur vie. Les rendre capables d’imaginer ce qu’ils veulent dans le monde, puis de pouvoir le créer parce qu’ils en ont pris l’habitude, c’est tout simplement magnifique.

C’est vrai.

Q Je suis en train de regarder votre site web et j’apprécie beaucoup vos descriptions détaillées et les informations sur les matériaux qui composent vos produits et vos jouets, ce qui nous permet d’acheter en connaissance de cause.

Oui, c’est absolument essentiel. Certaines teintures non toxiques, par exemple, contiennent de l’huile d’amande, et si votre enfant y est allergique, il est particulièrement important que vous connaissiez tous leurs ingrédients. Dans le cas d’enfants ayant des hypersensibilités ou des allergies, les parents doivent être très attentifs aux composants des peintures et des vernis utilisés. Pour cette raison, nous vendons également un grand nombre de jouets en bois brut sans vernis.

Q J’aime ces jouets sans vernis car ils restent un peu abstraits.

Oui, je trouve aussi.

A suivre.

Publié avec l’autorisation de http://www.debralynndadd.com/toxicfreetalkradio/a-different-way-to-playnatural-toys-inspired-by-waldorf-education/.
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *