La lavande

La lavande

Nom botanique
Genre: lavandula
Espèces: angustifolia, stoechas, dentata, spica, latifolia, et de nombreuses autres variétés cultivées.

Noms communs
Lavande, lavande anglaise, lavande française, lavande italienne, lavande ailée, lavande papillon, lavande aspic.
Habitat
La lavande est née sous le climat méditerranéen, mais on la trouve aujourd’hui au Cap Vert, aux îles Canaries, en Europe du Sud, en Afrique du Nord et de l’Est, dans les pays méditerranéens, en Asie du Sud-Ouest et en Inde du Sud-Est. De nombreuses espèces sont cultivées de façon intensive dans des régions tempérées. La lavande prospère en terrain sec, aéré, bien drainé, sablonneux, dans le gravier et les sols rocheux.
Elle prolifère également sur les pentes herbeuses, et ne nécessite pas de fertilisants, ou alors très peu. Elle se développe particulièrement bien dans des sols au pH de 6 à 8, mais supporte aussi des pH très alcalins.

Mythologie et histoire
Les Grecs anciens appelaient la lavande nardus ou nard, d’après la ville syrienne de Naarda. C’était l’une des herbes utilisées dans le Temple de Salomon pour préparer l’huile sacrée, et le nard est cité dans le Cantique des Cantiques (4,14):

Le nard et le safran, le roseau aromatique
et la cannelle,
tous les arbres qui procurent de l’encens ;
la myrrhe et l’aloès,
et tous les plus fins aromates.

Dans la Rome antique, le prix des fleurs de lavande équivalait au salaire mensuel d’un ouvrier agricole, ou à cinquante coupes de cheveux chez le barbier local. Ce sont les Romains qui donnèrent son nom à la plante, tiré du verbe latin lavare, laver, car on utilisait ses fleurs pour parfumer l’eau du bain; les habits et le linge de lit étaient mis à sécher au-dessus d’un buisson de lavande pour qu’ils sentent bon.

La lavande est utilisée depuis très longtemps pour ses propriétés aromatiques et curatives ; et au Moyen Âge on pensait qu’elle pouvait repousser les mauvais esprits. Pendant des siècles elle a fait partie des herbes médicinales, et on l’utilisait aussi comme thé et comme parfum, de même qu’en cuisine. Elle représentait la principale composante des bouquets d’herbes et de fleurs censés protéger des maladies comme la peste noire. Son huile essentielle fut utilisée dans les hôpitaux pendant la Première Guerre mondiale. Son parfum provient de l’huile de ses fleurs et de ses feuilles.

La lavande a été introduite en Angleterre dans les années 1600. On dit que la reine Elizabeth avait toujours de la confiture de lavande sur sa table. Son thé était apprécié à la fois pour ses vertus médicinales et pour son goût. Elle n’est apparue dans la cuisine traditionnelle du sud de la France qu’au début du 20e siècle. Aujourd’hui des recettes à la lavande sont proposées un peu partout dans le monde.

Description
La lavande fait partie des plantes vivaces de la famille des lamiacées, les menthes. Les petites corolles tubulaires bleu-mauve poussent en verticilles de six à dix fleurs sur des tiges carrées et forment un épi pointu. Elles fleurissent principalement en été et sont une abondante source de nectar pour les abeilles.

Les feuilles persistantes, en forme d’aiguilles et duvetées, sont d’un gris argenté lumineux. Elles sont lancéolées, opposées et sessiles, et poussent sur des tiges ramifiées. L’écorce des tiges est grise et écailleuse. La lavande repousse facilement à partir de boutures.

Parties de la plante utilisées

Fleurs, feuilles et huile.

Usages thérapeutiques
On cultive la lavande principalement pour l’extraction de son huile essentielle. Celle-ci a des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires et fait également office d’anti-moustiques naturel. Elle sert aussi à parfumer des produits pour le bain.

En cuisine, on utilise généralement la lavande anglaise. Elle a un arôme sucré, avec une touche d’agrume. On en épice les pâtes, les salades, les
sauces et les desserts. On prépare des thés avec ses fleurs en bouton et ses feuilles, et son nectar produit un délicieux miel monofloral. En sachets et en pots-pourris, la lavande éloigne les mites et les mouches.

Facultés de la lavande
Régénère la peau
Ses propriétés antiseptiques et antifongiques ont été utilisées depuis des siècles pour traiter des affections de la peau. Son action régulatrice aide à soigner l’acné, prévient la dégénérescence des tissus, calme le psoriasis et favorise la cicatrisation. Comme elle contient un haut pourcentage de linalol, les naturopathes s’en servent aussi pour soigner les blessures, les coupures, les brûlures et les coups de soleil.

Fortifie les cheveux
Des massages réguliers avec de l’huile de lavande rendent les cheveux brillants et fortifie les follicules. Ils régulent la production de sébum et régénèrent les cheveux des racines aux pointes. Certaines études ont démontré que la lavande favorise la repousse des cheveux dans des cas d’alopecia areata, une affection qui provoque des zones de pelade.

Diminue la cellulite
La lavande améliore la circulation, tonifie la peau, prévient les vergetures et draine la rétention d’eau, prévenant ainsi la formation de la cellulite.

Calme l’anxiété et diminue l’insomnie
Les recherches scientifiques suggèrent que la lavande utilisée en aromathérapie aurait un effet aussi apaisant sur le système nerveux que certains anxiolytiques pharmaceutiques. Elle favorise la détente et améliore la qualité du sommeil, et certains herboristes l’utilisent même pour diminuer les sautes d’humeur et la dépression.

Soulage les maux de tête et les douleurs
La lavande est reconnue par les aromathérapeutes comme la meilleure huile essentielle pour soulager les douleurs. Un massage doux avec de l’huile de lavande ne sert pas seulement à relâcher les tensions corporelles, c’est aussi un moyen efficace de soulager les maux de tête, les courbatures, les douleurs articulaires, les rhumatismes et les entorses.

Atténue les troubles respiratoires

Elle calme les spasmes musculaires, combat l’infection, atténue la douleur, et surtout aide à dormir. Elle est largement utilisée pour traiter de nombreux problèmes respiratoires, tels que la toux, les infections de la gorge, l’asthme, la congestion des sinus, la bronchite, la coqueluche et la laryngite.

Aide à digérer
Notre système digestif possède autant de nerfs que notre cerveau, il n’est donc pas étonnant que la lavande le calme comme elle calme notre esprit. A la fois antispasmodique et sédative, elle est efficace contre les gastrites nerveuses et les crampes, et en cas d’indigestion, en stimulant la production de sucs gastriques et de bile.

Renforce l’immunité
En abaissant le niveau de cortisol, l’hormone du stress.

Calme et apaise
Les recherches ont démontré que la lavande a un effet calmant et même légèrement sédatif quand elle est inhalée. De façon générale, les produits contenant de la lavande sont efficaces pour calmer les bébés.

N.B. L’huile essentielle de lavande n’est pas recommandée aux femmes enceintes et allaitantes.

Ecologie actuelle
À cause de sa robustesse et de la culture commerciale intensive qui en est faite, la lavande n’est pas menacée.
D’ailleurs elle pousse bien mieux que d’autres plantes dans des climats rigoureux.

Share

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *