SI ON FAISAIT UN PORTRAIT ?

Et si on faisait un portait
Photos et texte ANNE-GRETHE KOUSGAARD

Ya-t-il quelqu’un dont tu aimerais beaucoup dessiner ou peindre le visage? Ça pourrait être une personne proche ou alors que tu ne connais pas. Dans le premier cas, tu lui demandes si elle veut bien que tu la dessines, dans le deuxième, tu peux utiliser une photo. Ce qui compte, c’est que son visage t’attire d’une certaine façon, qu’il te fasse ressentir une émotion, qu’il te touche.

Quand tu es prêt à dessiner, commence par observer attentivement les traits de ce visage, la façon dont il est composé, en notant les plus petits détails. Ensuite, connecte-toi à ton cœur et regarde le visage sans focaliser. Quand on ne fixe pas son regard, on a une vue d’ensemble. Pour y arriver, dirige un œil vers l’extérieur, sur ce que tu es en train de regarder, et l’autre œil vers l’intérieur, en contact avec ton cœur. Commence alors à dessiner ou à peindre ton portrait. Ne juge pas ton travail, garde simplement le cœur ouvert.

Quand tu as fini, tu peux choisir de poser une question à ton œuvre: «Si tu pouvais me parler, que me dirais-tu?»

Il y a souvent un message dans une œuvre. Ça pourrait être par exemple: «Écoute l’intérieur » ou «Quels sont tes rêves ?»

On te souhaite beaucoup de plaisir !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *